soit dans les tourbieres de grumesnil ou les terrains du havre

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

donc, il savait (et mieux qu’elle) la longue histoire de ces billets, minimes d’abord, portant comme endosseurs des noms divers, espaces a de longues echeances et renouveles continuellement, jusqu’au jour ou, ramassant tous les protets, le marchand avait charge son ami vinçart de faire en son nom propre les poursuites qu’il fallait, ne voulant point passer pour un tigre parmi ses concitoyens.

elle entremela son recit de recriminations polo ralph lauren [?418?] contre lheureux, recriminations auxquelles le notaire repondait de temps a autre par une parole insignifiante. mangeant sa cotelette et buvant son the, il baissait le menton dans sa cravate bleu de ciel, piquee par deux epingles de diamants que rattachait une chainette d’or ; et il souriait d’un singulier sourire, d’une façon douceatre et ambiguë. mais, s’apercevant qu’elle avait les pieds humides :

— approchez-vous donc du poele… plus haut…, contre la porcelaine.

elle avait peur de la salir. le notaire reprit d’un ton galant :

— les belles choses ne gatent rien.

alors elle tacha de l’emouvoir, et, s’emotionnant elle-meme, elle vint a lui conter l’etroitesse de son menage, ses tiraillements, ses besoins. il comprenait cela : une femme elegante ! et, sans s’interrompre de manger, il s’etait tourne vers elle completement, si bien qu’il frolait du genou sa bottine, dont la semelle se recourbait tout en fumant contre le poele.

mais, lorsqu’elle lui demanda mille ecus, il serra les levres, puis se declara tres peine de n’avoir pas eu autrefois la direction de sa fortune, car il y avait cent moyens fort commodes, meme pour une dame, de faire valoir son argent. on aurait pu, soit dans les tourbieres de grumesnil ou les terrains du havre, polo Ralph Lauren homme hasarder presque a coup sur d’excellentes speculations ; et il la laissa se devorer de rage a l’idee des sommes fantastiques qu’elle aurait certainement gagnees.

— d’ou vient, reprit-il, polo Ralph Lauren femme que vous n’etes pas venue chez moi ?[?419?] — je ne sais trop, dit-elle.

— pourquoi, hein ?… je vous faisais donc bien peur ? c’est moi, au contraire, qui devrais me plaindre ! a peine si nous nous connaissons ! je vous suis pourtant tres devoue ; vous n’en doutez plus, j’espere ?

il tendit sa main, prit la sienne, la couvrit d’un baiser vorace, puis la garda sur son genou ; et il jouait avec ses doigts delicatement, tout en lui contant mille douceurs.

sa voix fade susurrait, comme un ruisseau qui coule ; une etincelle jaillissait de sa pupille a travers le miroitement de ses lunettes, et ses mains s’avançaient dans la manche d’emma, pour lui palper le bras. polo ralph lauren big pony elle sentait contre sa joue le souffle d’une respiration haletante. cet homme la genait horriblement.

elle se leva d’un bond et lui dit :

— monsieur, j’attends !

— quoi donc ? fit le notaire, qui devint tout a coup extremement pale.

— cet argent.

— mais…

puis, cedant a l’irruption d’un desir trop fort :

— eh bien, oui !…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »